Pourquoi je suis si fan d’Eminem

J’ai sept ans, je suis une passionnée de musique dès que l’occasion se présente je mets les chaines de musiques à la tv juste pour regarder les clips, me défouler en dansant comme une folle. La musique permet de m’évader toujours plus loin et de me mettre de bonne humeur à chaque note. Chaque matin de week-end, j’ai mon petit rituel mettre de la musique dans le salon très fort et danser-chanter pendant deux heures jusqu’à temps que j’aille me laver. Un samedi matin je crois, je découvre un rappeur avec un son encore inconnu jusque là avec un style un peu particulier mais il y a quelque chose dans sa voix qui me fait l’admirer. Ce matin là, je découvre Eminem. Les jours et les mois passent, pourtant ce rappeur reste dans ma mémoire et ces chansons défilent.

J’ai neuf ans, je reste avec des personnes de deux ans minimum de plus que moi. J’ai une amie très spéciale avec qui j’ai les mêmes goûts avec qui je passe beaucoup de temps aussi. Un nouveau film au cinéma, un film un peu attendu « 8 Mile » avec Eminem, ce rappeur que j’admire chaque jour de plus en plus. Un film qui me bouleverse à vrai dire, qui me prends aux tripes dès le début. Je n’ai que neuf ans et je comprends pas mal de chose. Ces chansons passent en bouclent et je ne m’en lasse pas. « Lose Yourself » devient ma chanson du soir, un peu comme une berceuse pour m’endormir. Eminem ne devient pas un simple rappeur que j’admire mais devient un peu comme un Dieu, mon Dieu.

J’ai quinze ans, mes goûts changent peu à peu, je suis en pleins dans ma crise d’adolescence. Plus d’album depuis quelques années et pourtant je l’écoute toujours surtout quand rien ne va. Ces chansons deviennent mes hymnes. Je ne comprends pas toutes ces paroles ni le sens premier mais certains sons me touchent vraiment. Certains le critiquent, certains dissent qu’un blanc ne fait pas de rap, certains le dénigrent mais moi je le respecte ce mec. Ce blanc fait du rap, ce blanc peut être grossier mais ce blanc fait passer de véritable message touchant.

J’ai vingt ans, je suis une adulte à en devenir. Je n’ai plus les mêmes goûts d’adolescente. je change constamment d’avis. Je n’ai plus les mêmes habitudes. Je ne vis plus chez les parents. Je m’occupe de moi mais surtout d’un appartement dans un village que je n’aime pas, je vis en couple. Je suis très mal dans ma peau mais personne ne le vois. Je n’aime plus les mêmes choses. Mais, dans le fond de ma petite tête et dans mon coeur, il y a toujours une âme qui m’a touché avec ses chansons et son rap des années 90. Eminem est toujours là. Ses excuses à sa maman avec « Headlights » me touche. Et puis « No Love » qui me fait m’évader et pleurer parfois sans aucune raison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s