J’ai décidé de devenir institutrice primaire.

Pourquoi?

Un an de réflexion, a ne pas faire grand chose, a surtout réfléchir encore et encore sur l’avenir. J’ai sans doute passé pas la pire ni la meilleure de mes années, mais cette année à surtout être une grande année de réflexion…

En septembre, après un an, je reprendrais la route vers le banc de l’école. Cette fois en haute école à Gosselies, pas mon choix de prédilection mais mon deuxième fois. Une haute école pour apprendre le métier d’institutrice primaire. Une choix après un long et dur moment de réflexion. A vrai dire, ça fait deux ans que je me demande ce que je vais faire de mon avenir et c’est un peu la raison pour laquelle j’ai pris une petite année sabbatique sans le vouloir à la base.

Mon parcours scolaire est vraiment loin d’être le plus brillant. En primaire, j’étais première de classe jusqu’à la 5 où un changement d’école provoque une baisse de moyenne. Arrivée en secondaire, les notes ont commençais vraiment à chuter jusqu’en troisième où obligation de doubler (j’avoue j’avais pas beaucoup travailler). Doubler certes, changer d’école est une évidence et surtout faire ce que j’aime la photographie. Deux ans a apprendre chaque jour de nouvelles choses, à évoluer mais surtout a se rendre compte qu’être photographe ne peut pas être mon métier. En 5, je me dirige vers le secteur économique et plus précisément, le commercial et je n’accroche pas d’ailleurs je ne vais pas souvent à l’école. Arrivé en décembre avec 18jours d’absences injustifiées, cela ne peux pas continuer. Je change d’école en cours d’année, une soulagement mais une santé qui ne suit pas. Une année de plus a doublé mais pas grave, je suis à ma place dans cette école. La deuxième 5eme et 6eme se passe bien même si de petits problèmes en langues sont présents et c’est ça qui me fait comprendre que l’économique n’est pas non plus fait pour moi!

Je me tourne vers plusieurs secteurs en passant par tout et n’importe quoi, je me cherche mais rien de concret. Et pourtant, en octobre, je réalise que le secteur pédagogique est fait pour moi. J’adore apprendre, aider les autres, être entourée, « diriger », et puis les enfants ne me dérange pas mais parfois me font peur. Mais la motivation, l’envie d’apprendre un secteur un peu inconnu, l’envie d’apprendre « la vie » aux enfants, de les voir grandir et surtout, le fait de savoir que je suis capable me redonne confiance en moi.

Dans trois ans, je l’espère, pouvoir vous dire, aujourd’hui je suis institutrice primaire!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s